RETOUR EN FRANCE DU MINIBUS !

Début Juillet 2018 : après avoir traversé la Géorgie d'Est en Ouest, entre Tbilissi et Batoumi, nous avons embarqué le minibus sur un cargo, pour la traversée de la Mer Noire, jusqu'en Bulgarie.

Après plus de 50 heures de navigation, nous avons atteint le port de Burgas, en Bulgarie.

Après, il y a eu la longue traversée de l'Europe de l'Est : Bulgarie, Roumanie, Hongrie, Autriche, Allemagne, et enfin, la France !

Voyage réussi !

La première livraison de matériel spécifique handicap est donc terminée, aller- retour, malgré l'interdiction de circuler en Turquie.

Merci à vous toutes et tous, qui nous suivez, nous soutenez dans notre projet....


Encore un voyage à Shuakhévi, depuis le 22 mai 2018

Avant le départ, tout avait bien commencé; le matériel pour les journées handisport à Shuakhévi était dans la valise : ping pong, cécifoot, tir à l'arc, sarbacane, boccia. Et

les récompenses données par Emmaüs Besançon étaient prêtes : casquettes, gilets pour filles et polos pour garçons, jeux de cartes, portes-clés, mikado, etc.

Mais les grèves en France, puis de violents orages en Allemagne, ont complètement bouleversé ce voyage. Je suis arrivée avec plus de  26 heures de retard à Tbilissi ! Après, c'est l'effet dominos : trop tard pour prendre le train prévu vers Batoumi. Mais ici, c'est un week-end de fête nationale, donc, plus de place dans les trains avant dimanche matin ....

A Shuakhévi, les travaux du Centre d'accueil de jour sont presque terminés. L'inauguration pourrait avoir lieu, si .... si des thérapeutes étaient sur place, si un directeur était nommé. Cela donne lieu, actuellement, à de forts échanges, des réunions, des rencontres, sur place et à Tbilissi, afin de pouvoir enfin, mettre en place le démarrage des formations professionnelles.

Préparation des activités de handisport à Shuakhévi : Réunion  la mairie, le gymnase dans lequel se dérouleront ces activités, et réalisation d'un plan incliné pour les fauteuils.

Tennis de table, sarbacanne, cécifoot et boccia, dans des conditions de handicap pour les personnes valides (en fauteuil roulant ou bien avec les yeux bandés).

Présence de la délégation municipale : Le gouverneur et ses adjoints.

Puis distribution es récompenses  - lots donnés par Emmaüs Besançon - Merci à tous !



3 avril 2018 : en route vers l'Italie !

Trajet prévu : France - Italie - Grèce - Turquie - Géorgie

Arrivée dans le tunnel sous le Mt Blanc.

Côté italien, c'est la pluie, la neige et le brouillard !

Traversée de l'Italie du Nord jusqu'à Venise pour embarquer de nuit, sur le ferry.

La traversée, du port de Venise jusqu'au port d'Igouménitsa en Grèce.

Le port d'Ancône, où nous faisons une très longue escale.

La descente du ferry.

 

Bonjour la Grèce ! Et tous ses tunnels ! il y en a tellement, sur cette route vers Thessalonique !

Et voici Thessalonique, et beaucoup plus loin, la frontière entre Grèce et Turquie.

Nous avons mis plus de 5 heures pour entrer sur le territoire turc !

Pont sur le Bosphore, à Istanbul.

Puis, c'est la très longue traversée de la Turquie, avec ses 1 600 km de long....

Traversée de la Turquie du Nord, avec ses paysages arides, mais enneigés sur les sommets.

Ici, l'autoroute traverse les agglomérations, on peut rouler à 110 km/h et trouver des piétons sur le passage, ou bien un feu tricolore .....

Et nous voici enfin en Géorgie, après plus de 8 heures pour passer la frontière !

Le district de Shuakhévi est toujours magnifique, mais l'état des routes est déplorable, après ce long hiver !

Après avoir déchargé le matériel handicap dans notre salle du pensionnat, nous redescendons à Batoumi et nous partons vers Tbilissi pour ce long week-end de Pâques, car mardi matin, nous avons un rendez-vous dans les bureaux de "McLain".

De retour à Shuakhévi, nous avons une réunion prévue avec les autorités du district.

Ensuite, nous sommes invités à l'inauguration d'une nouvelle école dans le village de Pourtio.

Là encore, l'état de la piste n'est pas très apprécié par notre véhicule ! Il commence à grincer de partout, les portes se ferment plus difficilement, ....

Et voici le futur centre d'accueil de jour de Shuakhévi. Les travaux sont réels, mais loin d'être terminés ! Pourtant, ici, tout le monde nous affirme que tout sera fini en Mai ... Espérons !

Le lendemain, on nous demande de venir dans le village de Tchala. Sur la carte, il y a moins de 20 km ... dans la réalité, nous mettons presque 2 heures, sur une piste épouvantable, pour atteindre ce village, perdu dans les montagnes. Notre minibus n'aime pas du tout ! Il grince de plus en plus ...

Nous allons déjà donner un fauteuil roulant à un homme âgé, qui reste dans son lit depuis plusieurs années, car il n'a pas pu obtenir un fauteuil. Il est au bord des larmes quand il voit arriver ce fauteuil pour lui !

Nous allons ensuite chez Maka, qui n'a aucun équipement pour se rendre au jardin d'enfants, ni pour se déplacer autour de chez elle. Nous avions prévu un fauteuil roulant, mais Maka est bien petite ! Heureusement, dans le minibus, nous avions laissé la poussette handicap, récupérée ce matin chez un autre enfant !

Et voilà..... c'est déjà le moment de repartir vers la France. Ici, c'est la route qui descend de Shuakhévi vers Batoumi ..... 

Nous ne savons pas encore que demain, nous serons coincés par un douanier turc, ce qui nous obligera à retourner jusqu'à Tbilissi, pour garer le minibus en lieu sûr, acheter des billets d'avion en urgence, et revenir chez nous !



Octobre 2017 : voyage court mais fructueux !

 

En une dizaine de jours, nous avons :

  • Rencontré les responsables de l'association "McLain" à Tbilissi.
  • Rencontré l'Attachée de coopération de l'Ambassade de France à Tbilissi.
  • Rencontré Mme Maguli qui nous met en relation avec nos interlocuteurs dans le domaine du handicap.

A Shuakhévi, nous avons:

  1. Signé notre mémorandum avec le Maire/ Préfet du district.
  2. Procédé à la remise des certificats de réussite, suite à la formation "McLain" pour les professionnelles du jardin d'enfant de Shuakhévi. Les certificats pour les personnes des autres jardins d'enfants seront remis par la mairie ultérieurement.
  3. Avec l'aide du chef de villages du secteur de Zamléti, nous avons reçu à la mairie, les familles d'enfants en situation de handicap de ce secteur. Il nous était impossible d'aller dans les villages à cause des inondations. Des vêtements, chaussures et du matériel spécifique handicap ont été distribués.

Inondations en Octobre dans le district de Shuakhévi :

Alors que nous avions loué un véhicule 4X4 pour aller voir les enfants en situation de handicap chez eux, beaucoup de villages se sont retrouvés isolés dans les montagnes, à cause des intempéries. Il y a eu un déluge d'eau, suivi de routes coupées, éboulements, avalanches, ponts emportés, etc.

 

Futur centre d'accueil de jour pour les enfants en situation de handicap du district :

 

Les travaux avancent vite maintenant, avant la neige qui s'installe pour plusieurs mois.

 


Juillet 2017 : nouvelle action en Géorgie

 

Sarpi : poste frontière entre Turquie et Géorgie. Nous attendons les 2 véhicules de Véronique et Jacques, Marie-France et Jacques.

 

Les voici enfin, après une très longue attente côté turc.

Ici, le passage est plus facile, mais nous devons encore faire des papiers dans le bureau de la douane, à quelques kilomètres, pour obtenir le statut de "don humanitaire" pour leur cargaison

Leur camionnette est très bien décorée ! nous figurons parmi tous ces fanions....

Dés que possible, nous allons au bazari de Batoumi, pour acheter tout ce qu'il faut pour la réussite de notre fête à Shuakhévi : gâteaux, jus de fruit, assiette et gobelets en carton, ..... le tout pris en charge par "Voyageurs du cœur"

Egalement, "Voyageurs du coeur" achètent pour les 40 enfants conviés à la fête - dont 17 enfants en situation de handicap - des nécessaires de toilette, des cahiers, stylos, crayons, et des jeux à bulles de savon .

A Shuakhévi, tout est déchargé dans une salle du Centre Culturel.

Jeudi 13 Juillet : derniers préparatifs avant l'arrivée des enfants, des parents, du Préfet et de ses adjoints, ainsi que quelques "officiels" du gouvernement d'Adjarie, de l'Unicef qui nous a tant aidés !

Les ballons sont gonflés, les décorations mises en place, pendant que dans la salle, des mains de fées répartissent les dons dans 40 sacs identiques, pour distribuer aux enfants qui sont inscrits pour cette action avec la Mairie de Shuakhévi.

Les enfants arrivent .... Voici Djaba, Mégui, Salomé, parmi les autres, et Avtendil, subjugué par le drone d'Eric "Voyageur du cœur".

Et que la fête commence !

Mais l'imprévu nous attend toujours au coin du bois !... Une réunion surprise est organisée dans les locaux de la Mairie, entre les membres du gouvernement, le Préfet et ses adjoints, l'Unicef et notre association !

Grâce à l'Unicef, nous avons établi un partenariat avec l'association "McLain", à Tbilissi. Ainsi, des formations commencent à se mettre en place à Shuakhévi.

La première journée, le 18 juillet 2017, a rassemblé 2 groupes de personnes : 

  • un groupe de 19 familles avec Diana, formatrice "McLain", pour répondre aux attentes, aux questions des parents, sur le sujet du handicap de leurs enfants.
  • un groupe de 18 professionnels de l'enfance (psychologues, éducatrices, enseignants, infirmières), tous travaillant dans les écoles ou les jardins d'enfants, pour expliquer les différents handicaps, et ouvrir des pistes possibles, pour un début d'intégration dans ces structures.

Ces 2 groupes ont travaillé dans les salles municipales, mises à disposition par la Mairie de Shuakhévi.

Un grand MERCI à tous les participants, et à tous les organismes qui ont permis que cette journée de formation puisse se dérouler ici.

Les travaux du futur centre pour les enfants : au fil des semaines, l'évolution est lente, mais bien présente. Les murs extérieurs ont été abattus en Août; puis, en Septembre, la reconstruction a commencé.

Formation pour les professionnels de l'éducation : Cette formation organisée par nos soins, a été dispensée par l'association "McLain". Elle a eu un franc succès dans le district. Nous avons pu réunir 33 participantes, presque toutes venant des Jardins d'enfants du district, psychologues, éducatrices, orthophonistes, diététiciennes, directrices des établissements de la petite enfance. Il n'y a pas eu, malheureusement, d'enseignants des écoles. La date de la formation n'était peut-être pas judicieuse.... date pourtant choisie avec la Municipalité de Shuakhévi. Une autre formation pourrait être organisée au printemps 2018.